La chapelle Saint-Joseph

Je vais vous raconter mon histoire avant que l’on ne me ferme définitivement, après des décennies de bons et loyaux services.

Pour beaucoup de personnes de ce quartier, ils se souviendront de m’avoir rendu visite soit pour le café pendant la semaine ou à l’office du dimanche, vous vous rendez compte? Il y avait jusqu’à trois offices par dimanche avec beaucoup de monde. Le dernier officiant, si vous souvenez, s’appelait Paul JUSTE, le prêtre à vélo…

Il y avait tellement de monde qui venait me rendre visite que dans les années soixante, on ajouta une extension par la création d’une salle à mon arrière, qui servit d’agrandissement à la chapelle, de salle de caté, de réunions, etc…..

A l’heure actuelle je sers de temps en temps, mais au regret de beaucoup d’habitants du quartier il n’y a plus d’office ni de prêtre chez moi…

Aujourd’hui je suis toujours là, esseulée, moi qui fus initiée vers 1890, avec l’aide des familles Dupont et Cheval l’une apportant le terrain l’autre le financement, ainsi que la chapelle Notre Dame des Sept Douleurs qui fut démolie pour permettre la création de l’accès à ex-Cargo, Auchan maintenant.

Le jour de mon baptême fut le 6 février 1910 à 11h. un quart précise.

« il y eut beaucoup de monde, d’hommes, de femmes et d’enfants de toutes classes de la société…. Partout ailleurs, la foule était littéralement tassée, heureuse du spectacle, étonnée de la beauté et de mes dimensions, émue des paroles toujours éloquentes et paternelles de Monsieur le Doyen de St Géry.

Monsieur le Curé remercia les bienfaiteurs de l’œuvre ainsi que l’architecte et l’entrepreneur qui lui avaient épargné bon nombre d’ennuis »

A ce jour, je pense avoir bien rempli le travail que l’on attendait de moi.

Voilà toute ma simple histoire, j’espère que vous me regarderez en passant, même si je ne suis qu’un point de repère dans votre quartier.

Nous remercions Mesdames Masquelier-Dupont et Cheval, de nous avoir aidés dans la recherche de nos informations sur l’historique de notre Chapelle Saint Joseph.

Après la désacralisation ( de la chapelle à suivi la descente de la cloche pour permettre à midi partage d’occuper les lieux ).

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *